Comment hiverner votre piscine correctement

November 26, 2023

L’hiver approche, et les vents froids rappellent à vos oreilles la nécessité de préparer votre piscine pour la saison froide. Vous vous demandez sûrement comment hiverner votre piscine correctement pour éviter les désagréments causés par le gel et autres effets du froid. Pas d’inquiétude, nous avons préparé ce guide complet pour vous aider à passer cette étape sans encombre.

Pourquoi hiverner votre piscine ?

Avant d’entrer dans les détails de l’hivernage, il convient de comprendre pourquoi il est essentiel pour la santé de votre piscine. L’hivernage est une série d’opérations permettant de protéger votre bassin des dégâts du gel et de maintenir la qualité de l’eau pendant l’hiver. C’est une étape importante pour assurer la longévité de votre installation et faciliter la remise en route à l’arrivée des beaux jours.

Cela peut vous intéresser : Comment choisir un robot nettoyeur de piscine

L’hivernage permet de prévenir les dégâts causés par le gel sur la structure de la piscine et ses équipements. En effet, l’eau qui gèle augmente de volume, ce qui peut provoquer des déformations, des fissures, voire des ruptures sur les parois du bassin, les canalisations et la pompe de filtration. Il sert aussi à préserver la qualité de l’eau, en limitant le développement des algues et des bactéries durant la période d’inactivité de la piscine.

Quand hiverner votre piscine ?

Le moment idéal pour hiverner votre piscine dépend en grande partie de la température de l’eau. Lorsque celle-ci descend en dessous de 12°C, le développement des micro-organismes est fortement ralenti. C’est le moment idéal pour hiverner votre bassin. Cette température est généralement atteinte entre la mi-octobre et la mi-novembre, selon les régions.

A découvrir également : Piscines et animaux de compagnie : quels sont les risques et précautions ?

Il est important de ne pas attendre les premières gelées pour hiverner votre piscine. En effet, si le gel s’installe dans votre bassin avant que vous n’ayez pris les mesures nécessaires, les dégâts peuvent être importants et coûteux à réparer.

Les différentes méthodes d’hivernage

Il existe deux principales méthodes d’hivernage : l’hivernage passif et l’hivernage actif. Chacune a ses avantages, et le choix dépendra de la rigueur de votre hiver et de votre disponibilité.

L’hivernage passif consiste à mettre en veille l’ensemble des équipements de la piscine (pompe, filtre, chauffage…) et à traiter l’eau avec des produits spécifiques afin de prévenir le développement des micro-organismes. Cette méthode est recommandée dans les régions où les hivers sont rigoureux et où le gel est fréquent.

L’hivernage actif, quant à lui, consiste à faire fonctionner les équipements de la piscine à un rythme réduit pendant toute la période hivernale. Cette méthode requiert une surveillance régulière de la piscine et est recommandée dans les régions aux hivers doux.

Comment effectuer un hivernage passif ?

Pour réaliser un hivernage passif, vous devrez tout d’abord nettoyer votre piscine en profondeur : retirez les débris, aspirez le fond, brossez les parois et nettoyez le filtre. Ensuite, vous devrez traiter l’eau avec des produits spécifiques d’hivernage, qui permettent de prévenir le développement des algues et des bactéries.

Il faudra aussi baisser le niveau de l’eau en dessous des buses de refoulement pour éviter que l’eau ne gèle dans les canalisations. Enfin, pensez à protéger votre bassin avec une couverture d’hivernage qui empêchera les débris d’entrer dans l’eau et limitera l’évaporation.

Comment effectuer un hivernage actif ?

Si vous optez pour un hivernage actif, la préparation de la piscine est plus légère. Vous devrez nettoyer votre bassin et effectuer un traitement choc pour purifier l’eau. Ensuite, vous devrez réduire le temps de filtration de votre piscine à quelques heures par jour seulement. Le reste du temps, la pompe et le filtre seront à l’arrêt.

Il est recommandé de surveiller régulièrement la qualité de l’eau et de procéder à des traitements d’appoint si nécessaire. De plus, il est judicieux de protéger votre piscine avec une couverture pour éviter l’accumulation de débris et limiter l’évaporation.

Voilà, vous savez désormais comment hiverner votre piscine correctement. Que vous optiez pour un hivernage passif ou actif, l’essentiel est de prendre soin de votre bassin pour qu’il soit prêt à vous accueillir au retour des beaux jours.

Matériel nécessaire à l’hivernage de votre piscine

Afin de préparer correctement l’hivernage de votre piscine, il est nécessaire de se munir de certains équipements. Dans un premier temps, vous aurez besoin de produits spécifiques d’hivernage pour traiter l’eau de votre bassin. Ces produits sont conçus pour prévenir le développement des algues et des bactéries pendant l’hiver.

Ensuite, pour un hivernage passif, il est essentiel de disposer d’une couverture d’hivernage. Non seulement elle permet d’éviter la prolifération de débris dans l’eau, mais elle aide également à limiter l’évaporation. De plus, si votre piscine est équipée d’un système de filtration, il est crucial de le mettre en veille pour éviter tout dommage dû au gel.

Pour un hivernage actif, la couverture reste utile, cependant, le système de filtration joue un rôle majeur. En effet, il doit rester en fonctionnement, mais à un rythme réduit. Il est donc recommandé d’avoir une minuterie pour contrôler le fonctionnement de votre système de filtration pendant l’hiver.

Enfin, il est important de mentionner que l’utilisation d’un antigel pour les canalisations peut être utile, particulièrement pour les régions où le gel est plus fréquent.

Entretenir votre piscine pendant l’hiver

L’hivernage de votre piscine ne signifie pas que vous devez l’oublier pendant toute la saison froide. Au contraire, un entretien régulier est nécessaire pour maintenir la qualité de l’eau de votre piscine. Cela est particulièrement vrai si vous avez choisi la méthode d’hivernage actif.

Pour les deux types d’hivernage, il est conseillé de vérifier régulièrement le niveau de l’eau de votre piscine. En cas de précipitations importantes, il peut être nécessaire d’évacuer l’excès d’eau pour éviter une surcharge du bassin.

Si vous avez opté pour un hivernage actif, une surveillance plus fréquente de la qualité de l’eau est recommandée. En effet, même si le système de filtration fonctionne à un rythme réduit, il est possible que l’équilibre de l’eau soit perturbé par les variations de température. Il pourrait alors être nécessaire d’effectuer un traitement choc pour purifier l’eau.

Conclusion

En conclusion, l’hivernage de votre piscine est une étape cruciale pour assurer la durabilité de votre installation et préserver la qualité de votre eau. Que vous choisissiez l’hivernage passif ou l’hivernage actif, il est important de préparer correctement votre bassin à affronter l’hiver.

Rappelez-vous que l’entretien régulier de votre piscine pendant l’hiver est tout aussi important que sa préparation. Finalement, n’oubliez pas que l’objectif principal est de retrouver une piscine en parfait état à l’arrivée des beaux jours. Ainsi, vous pourrez profiter pleinement de votre piscine sans avoir à vous soucier de réparations coûteuses ou de longues périodes de remise en route.